Déclaration sur l'esclavage moderne et le trafic d'êtres humains

Déclaration annuelle du conseil d'administration sur l'esclavage moderne et le trafic d'êtres humains

L'esclavage et la traite des personnes restent un fléau caché de nos sociétés. Nous avons tous pour responsabilité d'être attentifs aux risques, même faibles, pour notre entreprise et dans la chaîne d'approvisionnement au sens large. Le personnel doit faire part de ses craintes et la direction doit prendre des mesures de réponse.

Cette déclaration définit l'engagement de l'Entreprise à prévenir et à comprendre les risques potentiels de l'esclavage moderne liés à ses affaires au R.U. et à la mise en place de mesures conçues pour assurer l'absence de l'esclavage moderne ou du trafic d'êtres humains dans notre entreprise et nos chaînes d'approvisionnement.

Cette déclaration présente les mesures prises au cours de l'exercice fiscal 2016, qui seront maintenues afin de veiller à notre conformité à la loi britannique sur l'esclavage moderne de 2015.

 

Structure organisationnelle

Tuthill UK Ltd est un fabricant de pompes et possède des installations à Ilkeston dans le Derbyshire, au Royaume-Uni, tandis que la maison mère, Tuthill Corporation, exploite de nombreuses installations situées principalement aux États-Unis. Le groupe présente un chiffre d'affaires annuel supérieur à £36 millions.

 

Nos chaînes d'approvisionnement

Nos chaînes d'approvisionnement comprennent l'achat de matières premières principalement liées à l'approvisionnement des pièces et des composants. Nous avons également établi des ententes contractuelles avec un certain nombre de fournisseurs de services.

 

Nos politiques à propos de l'esclavage et du trafic d'êtres humains

Nous nous sommes engagés à veiller à l'absence d'esclavage moderne ou de trafic d'êtres humains dans nos chaînes d'approvisionnement ou dans toute autre partie de notre entreprise. 

Nous avons publié notre Politique sur l'esclavage moderne et le trafic d'êtres humains lors de notre dernier exercice fiscal. Nous avons aussi mis à jour notre Politique de dénonciation et notre Politique anti-fraude et corruption, qui sont toutes disponibles dans notre Guide de l'employé, ainsi qu'un certain nombre d'autres politiques et procédures d'égalité sur les lieux de travail. Nous veillons à ce que les salaires et avantages soient conformes à la réglementation en vigueur au Royaume-Uni.

Ces mesures démontrent notre engagement à agir de façon éthique et avec intégrité dans toutes nos relations commerciales et envers nos employés.

 

Processus de diligence raisonnable concernant l'esclavage et le trafic d'êtres humains

Dans le cadre de notre initiative pour identifier et réduire les risques -

  • Envoyer une communication à chaque employé du Royaume-Uni qui explique les conséquences de la loi sur l'esclavage moderne de 2015 et ce qu'ils doivent faire pour identifier et signaler les incidents potentiels.
  • Nous gérons toutes nos installations de façon professionnelle, éthique et respectueuse de la loi, afin d'assurer un contrôle optimal de l'environnement de travail ;
  • Nous entreprenons des vérifications minutieuses et détaillées avant de procéder à l'embauche de tous nos employés. Nous établissons une relation forte et « familiale » avec eux, à tous les niveaux de leur parcours dans l'Entreprise.
  • Des responsables expérimentés dirigent chaque branche de notre entreprise ici au Royaume-Uni ;
  • Dans la mesure du possible, nous établissons des relations dans la durée avec nos fournisseurs et nous exprimons clairement nos attentes concernant le comportement de l'entreprise ;
  • Nous nous efforçons, lors de toutes nos opérations avec nos fournisseurs, de veiller à ce que les normes éthiques les plus élevées soient toujours atteintes.
  • Nous avons mis en place des systèmes qui encouragent le signalement d'inquiétudes ainsi qu'une protection des lanceurs d'alerte.

 

Adhésion des fournisseurs à nos valeurs

Nous avons une politique de tolérance zéro en ce qui concerne l'esclavage et le trafic d'êtres humains. Nous attendons de toutes les personnes de notre chaîne d'approvisionnement et de tous nos contractuels qu'ils adhèrent à nos valeurs.  Nous avons envoyés des communications à nos fournisseurs courant 2016 afin de réaffirmer notre position concernant l'esclavage et le trafic d'êtres humains. Les directeurs de service membres du conseil d'administration sont responsables de la conformité à la loi de leurs services et de leurs relations avec les fournisseurs.

 

Formation

Afin d'assurer un haut niveau de compréhension des risques de l'esclavage moderne et du trafic d'êtres humains dans nos chaînes d'approvisionnement et dans notre entreprise, nous avons diffusé des communications explicites et sensibilisé les membres importants de notre personnel aux problèmes de l'esclavage moderne (ce qui comprend des séances d'information des équipes et des brochures/posters fournis par un tiers reconnu).

 

Notre efficacité dans la lutte contre l'esclavage et le trafic d'êtres humains

Nous utilisons les indicateurs clés de performance (KPI) suivants pour mesurer notre efficacité à veiller à l'absence d'esclavage et de trafic d'êtres humains dans n'importe quelle partie de notre entreprise ou de notre chaîne d'approvisionnement, et afin d'assurer une surveillance continue :

  • Réalisation de contrôles continus par nos équipes internes et par des intervenants extérieurs ;
  • Surveillance par nos systèmes de paie ; et
  • Le degré de communication et de contact personnel avec nos fournisseurs, leur compréhension de nos attentes et le respect de celles-ci.

Cette déclaration est conforme à la section 54(1) de la loi sur l'esclavage moderne de 2015 et représente la déclaration de notre groupe en ce qui concerne l'esclavage et le trafic d'êtres humains pour l'exercice fiscal en cours.

 

Approbation

Nous, soussignés, certifions par la présente que les informations contenues dans cette déclaration sont factuelles et ont été approuvées par le conseil d'administration de Tuthill Corporation.

 

Signatures ci-dessous :

Anthony Belmonte
Le 17 janvier 2017